Bangui : Une première mission réussie en République centrafricaine dans le cadre du “Projet TRAUMA” de l’Institut Francophone pour la Justice et la Démocratie – Louis Joinet !

Nous étions le 30 mars, il était 11h30 à Douala et deux coachs de la Serge Betsen Academy s’envolaient pour Bangui en République centrafricaine. Idriss Tcheumkeu Ketcha et Jacques Matsatsop Toresse (photo ci-dessous), pures produits de la formation Serge Betsen Academy (SBA), allaient partager leur expertise et leur passion du rugby avec les enfants et les futures coachs locaux. La SBA allait s’occuper des plus jeunes (6 – 11 ans) dans le cadre du Projet TRAUMA de l’Institut Francophone pour la Justice et la Démocratie (IFJD) – Institut Louis Joinet.

L’objectif principal du Projet TRAUMA est de comprendre et de prendre en compte le traumatisme post-conflit en République centrafricaine chez les enfants et les adolescents. Vous trouverez plus d’informations ici sur le projet en général. C’est l’association IFJD – Institut Louis Joinet qui a fait appel à l’expertise rugby de la SBA en Afrique pour mettre en place son projet à Bangui en collaboration avec Ovale Citoyen et la Fédération centrafricaine de rugby. La formation doit permettre aux coachs centrafricains de disposer des principes éthiques et sportifs du rugby, ainsi que d’une méthodologie claire pour les séances. Tout cela dans l’optique d’implanter le rugby et ses valeurs sur le long terme à Bangui.

L’aventure de nos deux coachs à Bangui a donc débuté avec la formation des coachs nationaux qui ont pu découvrir les méthodes de travail de la SBA. Nos deux coachs ayant rapidement fait l’unanimité quant à leur facilité à prendre en main les séances terrains, ils se sont majoritairement occupés de la formation pratique.

 

Les deux coachs de la SBA, Idriss (à gauche) et Jacques (à droite)

 

Une fois les coachs nationaux formés, ces derniers, toujours accompagnés par Idriss, Jacques ainsi que Marine et Lucas d’Ovale Citoyen, se sont jetés dans le grand bain avec les enfants. 5 écoles pour 6 entrainements ont bénéficié de l’initiation rugby.

Le premier entraînement a eu lieu le 11 avril à l’école BOUGANDA. Nos coachs ont commencé fort avec plus de 500 élèves à gérer dans la cour de l’établissement. Victime de son succès, le programme rugby a du s’adapter en séparant les jeunes selon l’organisation suivante : 4 groupes d’une quarantaine d’enfants encadrés par deux coachs chacun, un coach international avec un coach national toujours dans une optique de transmission. De par leur nombre, ce jour-là, tous les enfants n’ont pas pu être initiés au rugby… Mais ce n’est que partie remise pour tous les observateurs du jour, nos coachs reviendront !

La SBA a également eu l’occasion d’exercer dans l’école publique Fatima, le lycée Caron ou encore à l’école Ngaraba. Sans oublier l’école des sourds et muets dans laquelle ils ont dû adapter leur séance aux joueurs. Nos coachs ont d’ailleurs été impressionnés le sérieux et la motivation de ces derniers.

Afin de se rendre compte du travail réalisé par nos coachs, voici un exemple de séance préparée par ces derniers pour l’école des sourds et muets :

  • Atelier 1 : Echauffement

4 exercices pour l’échauffement, qui sont les suivants :

  1. Tenir le ballon à hauteur des épaules
  2. Ballon autour des hanches
  3. Ballon entre les jambes
  4. Lancer le ballon et le rattraper

5 minutes ont été consacrées pour chacun de ces exercices. Puis, les coachs ont encadré l’étirement statique avant de laisser les enfants s’hydrater.

  • Atelier 2 : Tenue du ballon

Objectif :  tenir le ballon à 2 mains à hauteur des épaules et ne pas le faire tomber. Ensuite, il faut le donner après passage de l’atelier. Comme variable, les plots ont été déplacés vers les diagonales.

  • Atelier 3 : Challenge

Un maximum de passages sur l’atelier précédent en 1 minute !

 

Les enfants de l’école Ngaraba

 

 

14h30, mercredi 27 avril, Idriss et Jacques rentrent au Cameroun en y laissant le matériel et leur savoir-faire. Prochain départ fin mai pour une nouvelle mission avec pour objectif premier : faire le bilan des acquis des coachs nationaux sur la période d’un mois depuis le départ de la SBA.

Enfin pour la belle histoire, Jacques, a pu à l’issue de sa mission à Bangui, s’acheter un ordinateur et « rentrer dans le monde informatique » !

 

Idriss avec son ordinateur portable

Voici également quelques photos appartenant à l’IFJD – Institut Louis Joinet de la première mission :

  

  

Rapport écrit par Nathan Barbier