Bénévole : Josué, un ancien de la SBA désormais infirmier dans deux de nos centres !

Grâce à Josué, chaque centre de la Serge Betsen Academy (SBA) bénéficie désormais de la présence d’un infirmier. C’est une magnifique nouvelle pour la santé de nos enfants ! Nous devons cette avancée à ce jeune homme généreux qui, il y a peu de temps, était encore sur les bancs de notre centre de Bafia. Nous vous laissons découvrir son histoire :

“Je me présente : je me nomme Bidias Josué,  je suis âgé de 27 ans, orphelin de père et de mère depuis l’âge de 12 ans. Je réside à Yaoundé, la capitale camerounaise. J’ai une license 1 en psychologie obtenue en 2014 à l’Université de Yaoundé 1, et j’ai un diplôme professionnel en science infirmière obtenu en 2017. Aujourd’hui j’exerce comme infirmier dans un dispensaire situé à 56 km de Yaoundé,  dans la localité de Ngoumou.

En 2012, j’ai entendu parler de la SBA  lorsque je faisais la classe de Première littéraire à Bafia,  M. Jean Cyril Monthé est celui qui m’a invité à intégrer. Malheureusement je n’ai que passé 2 années dans cette famille qui m’a appris beaucoup,  et qui m’a donné tout.

Mes parents n’ont pas eu la chance d’être bien pris en charge lorsqu’ils étaient sur leurs lits d’hôpital. Alors, ma faiblesse face à la souffrance des personnes autour de moi m’a motivé à faire le métier d’infirmier pour les soulager.

Après mon Bac en 2013,  j’ai toujours rêvé d’intégrer la famille de la SBA pour donner le meilleur de moi-même afin d’assurer le meilleur devenir à mes cadets du centre. Lorsque l’occasion m’a été présentée d’être l’infirmier du Jardin Eden et Etoudi,  j’ai tout de suite accepté et commencé le bénévolat sans que la hiérarchie ne m’accepte officiellement. Et surtout c’est une façon pour moi de remercier cette famille qui en 2 années m’a fait grandir.

Mon objectif lorsque j’ai intégré est de donner le meilleur de moi-même dans la pratique de ma profession au sein de la SBA. Je suis censé consulter les enfants à chaque séance de travail,  soulager leur souffrance, avoir les causeries éducatives avec les enfants. Concernant ceux d’Etoudi,  je dois être présent pendant leurs entrainements et mener les visites sanitaires de routine. Pour le Centre d’Etoudi,  je suis présent les dimanches. Et pour celui de Jardin Eden,  c’est les vendredis.

Mes cadets,  je vous exhorte de vous mettre au travail,  de savoir dire merci à toutes ces âmes de bonne volonté qui se sacrifient pour vous offrir un meilleur avenir !

Merci particulier à l’attention de toutes les personnes de près ou de loin qui oeuvrent activement pour nous offrir une chance d’espérer un meilleur avenir.

Merci !!!!”

Josué entouré par les enfants de Jardin EdenJosué et les enfants de Jardin Eden

Partenariat : Découvrez la carte cadeau SOLIKEND à destination des entreprises !

Notre super partenaire SOLIKEND a lancé une carte cadeau 100% solidaire à destination des entreprises.
Il est donc désormais possible d’offrir un séjour de rêve à l’hôtel à vos salariés. Le montant de la carte cadeau est 100% reversé à la Serge Betsen Academy ou à l’association choisie par vous ou par le destinataire du cadeau.
Un concept inédit à découvrir ici en vidéo :
Pour en savoir plus, c’est par ici !
Procurez-vous vite vos cartes cadeaux (valables 2 ans) pour le plus grand plaisir de vos salariés, et de nos enfants défavorisés !

Communiqué de Presse : La Serge Betsen Academy, un modèle ayant fait ses preuves au Cameroun, dupliqué aujourd’hui au Mali

Version Word du Communiqué de Presse disponible ici : CP_La Serge Betsen Academy, un modèle ayant fait ses preuves au Cameroun, dupliqué aujourd’hui au Mali

Forte de plus de 16 ans d’expérience au Cameroun, la Serge Betsen Academy (SBA) ouvre une antenne à Bamako au Mali. Depuis 2004, la SBA est en effet venue en aide à plus de 6500 enfants défavorisés en utilisant l’enseignement du rugby comme vecteur de développement pour offrir un accès à une éducation de qualité et un suivi de santé. C’est au tour du Mali de bénéficier de la mise en place de ce modèle gagnant !

 

LE RUGBY COMME VECTEUR D’INTÉGRATION SOCIALE

Depuis 2004 la SBA, c’est plus de 6 500 enfants qui ont été soutenus dans les 5 centres du Cameroun, 4 infirmeries, 5 puits et 3 châteaux d’eau construits, l’envoi de 4,5 tonnes de matériel, un pourcentage de réussite au baccalauréat toujours supérieur au taux national ayant atteint les 79% en 2019 et 60 joueurs de rugby assurés chaque année. La SBA, c’est également plus de 5 600 repas offerts en 2 ans notamment grâce aux récoltes de la SBA Coop (coopérative agricole des mamans), mais surtout de l’espoir, des rêves qui se réalisent et beaucoup de joie.

Pendant la crise de la Covid-19, les centres ont fermé à partir du 18 mars afin de limiter la propagation du virus. Une campagne de sensibilisation aux gestes barrières et une aide parallèle ont été mises en place afin d’apporter un soutien aux enfants et à leurs familles. Un sac de denrées alimentaires a été distribué chaque semaine à chaque enfant, ainsi que du savon et 367 masques lavables, afin de permettre aux familles de ne pas souffrir de la faim et de se protéger. Depuis le 17 juin, seuls les élèves préparant un examen à la fin de l’année scolaire sont de nouveau pris en charge dans les centres. C’est un dernier coup de pouce prodigué dans des conditions d’hygiène strictes !

En temps normal, 400 enfants bénéficient de l’aide de la SBA chaque semaine. Petits et grands sont accueillis pour participer à des cours de soutien scolaire afin de réussir leur scolarité, décrocher leurs examens et réaliser leurs rêves. Une attention particulière est portée à l’éducation des filles afin qu’elles poursuivent leurs études et évoluent dans une atmosphère où les préjugés sont bannis. Tous les enfants ainsi que leur famille bénéficient d’un suivi médical de qualité et de soins prodigués par les infirmiers des centres, mais aussi de campagnes de vaccination et d’actions de sensibilisation, un programme antipaludique est notamment en cours dans les cinq centres. Des entrainements de rugby inculquant des valeurs et des repères sont proposés aux filles et garçons des centres afin de les aider à se construire dans la vie. Un programme « Rugby pour les tout-petits » sera lancé en septembre 2020 afin de permettre à 26 filles et 24 garçons issus de famille en difficultés et âgés de 2 à 13 ans de jouer au rugby et de bénéficier d’une éducation structurée sur le terrain de rugby mais aussi sur les bancs de nos centres lors du soutien scolaire. Ils seront également suivis par les infirmiers ainsi que leurs familles, comme tous les jeunes de la SBA.

 

SERGE BETSEN, UNE LÉGENDE DU RUGBY CÉLÉBRÉE AU MALI

Avant de rejoindre l’équipe anglaise des London Wasps, Serge Betsen a brillé au sein du rugby français avec 63 sélections en Équipe de France, 2 Grand-Chelems et 3 victoires au Tournoi des 6 Nations et la nomination au rang de Chevalier de l’ordre de la Légion d’Honneur par le gouvernement français.

Mais l’international français a aussi été capitaine et auréolé de 3 titres de champion de France avec le Biarritz Olympique où il a fait toute sa carrière avant d’être sélectionné en équipe de France en 1997.

« Equarisseur » au grand cœur, Serge Betsen est un Français d’origine camerounaise qui habite à Londres. Mais son âme est restée en Afrique.

Si Serge Betsen est indéniablement une star au Cameroun, il a récemment découvert que les joueurs de rugby maliens connaissaient aussi ses prouesses. C’est dans le cadre de l’organisation d’une Coupe du Mali à Bamako le 29 juillet 2017 que l’équipe des Hippos XV du rugby club de Bamako avait contacté la Serge Betsen Academy afin de lui demander l’autorisation d’offrir une statuette à son effigie. Celle-ci a été remise en tant que Prix du Meilleur Joueur à l’issue de la finale de la Coupe.

Depuis ce jour, la Serge Betsen Academy est en contact étroit avec le club des Hippos XV de Bamako, a effectué des recherches sur le développement du rugby au Mali, a rencontré S.E. Mahamadou Nimaga, Ambassadeur du Mali aux Etats-Unis afin d’en savoir plus sur son pays, et un voyage d’études a été décidé afin que Serge Betsen puisse se rendre compte en personne de l’état du rugby au Mali.

 

UN VOYAGE DÉCLENCHEUR

Serge Betsen et Odile Prévot ont donc entrepris un voyage d’études au Mali du 4 au 8 janvier 2020 . L’objectif était de saisir la situation des jeunes au Mali et d’identifier leurs besoins, de voir jouer au rugby les jeunes garçons et filles des clubs des Hippos XV et des Anges Noirs de Bamako, de discuter avec le Président du club et les entraineurs afin de décider de la nécessité de dupliquer la Serge Betsen Academy sur place. Une rencontre avec Monsieur Arouna Modibo Touré, Ministre de la jeunesse et des sports au Mali a permis de renforcer la conviction qu’une antenne au Mali serait utile afin de transmettre la passion du rugby et les valeurs de l’association à des jeunes maliens en situation précaire. A la fin de ce voyage, une copie de la statuette des Hippos XV à l’effigie de Serge Betsen lui a été remise. C’est quand même grâce à elle que tout a commencé !

 

OUVERTURE D’UN CENTRE SBA À BAMAKO

En mars 2020, le bureau de la SBA se réunissait afin de voter la création de la SBA Mali. Boubacar Traoré alias «  PC », le référent au Mali fut notamment désigné trésorier de la SBA Mali. Malheureusement en raison de la pandémie de la Covid19, l’ouverture officielle de l’entité a été décalée à octobre 2020, mais l’heure a sonné. Un terrain de rugby est mis à la disposition de la SBA Mali par le Président, Dr Seydou Sow, de l’Association Sportive du Real de Bamako au Stade Modibo Keïta, quartier de Djikoroni à Bamako pour y accueillir les jeunes joueuses et joueurs de rugby des Anges Noirs. Les entraînements de rugby peuvent donc commencer dès la rentrée. Une salle de classe va être installée à l’entrée du stade dès la rentrée scolaire pour y accueillir 25 jeunes filles qui recevront tous les après-midi après l’école des cours de soutien scolaire. Prochaine étape : permettre aux jeunes d’être suivis d’un point de vue médical.

La SBA tend désormais la main vers l’enfance défavorisée au Mali. Et ce sont encore des vies qui vont être changées grâce au rugby ! Une belle histoire est en train de s’écrire.

 

CONTACTS PRESSE

Maïlys Finel : mailys@sergebetsenacademy.org / contact@sergebetsenacademy.org

www.sergebetsenacademy.com

Facebook | Twitter | LinkedIn | Instagram

 

Santé : La campagne anti-paludisme a commencé !

Grâce aux dons de la Wasps Legends Charitable Foundation et d’autres généreux amis de la Serge Betsen Academy (SBA), nos infirmiers peuvent désormais prodiguer des soins pour traiter le paludisme. C’est un grand soulagement, car avec la saison des pluies, le nombre d’enfants et adultes souffrant du paludisme parmi nos patients a atteint un chiffre record cette année.

Djibril, responsable du centre Eau Claire de Bangangté a passé commande auprès de nos amis de la pharmacie La Nouvelle Dignité et les médicaments anti-paludiques ont été livrés en fin de semaine dernière au centre. Un état des lieux précis des besoins de chaque centre avait été réalisé au moment de la commande afin de répartir au mieux les 566 boîtes de médicaments et les 10 moustiquaires. En effet, les médicaments et dosages sont différents en fonction de l’âge des patients.

Commande médicaments paludisme

La précieuse livraison a été répartie comme suit :

  • Le centre Eau Claire de Bangangté a reçu 260 boîtes de médicaments afin de traiter au moins 240 cas de paludisme, soit 100 enfants, 100 adolescents et 60 adultes.
  • Le centre Abraham et Sarah de Bafia a reçu 113 boîtes pouvant traiter au moins 70 adolescents et 28 adultes.
  • Le centre Jardin Eden de Yaoundé a reçu 78 boîtes pour traiter 78 enfants.
  • Enfin, le centre de Zoétélé a reçu 115 boîtes nécessaires aux soins d’au moins 50 enfants et 50 adolescents.

Livraison médicaments paludisme

Avec ce ravitaillement, nous sommes désormais prêts à affronter le paludisme dans nos infirmeries, ce qui est une belle nouvelle ! Un immense merci à nos infirmiers d’avoir diagnostiqué ce besoin urgent sur place et de prodiguer des soins à nos chers enfants et leur famille, qui sont reconnaissants à nos donateurs pour leur générosité. Grâce à la Wasps Legends Charitable Foundation, la SBA a pu répondre dans les temps à un besoin de soins urgents. Pouvoir être soigné ne devrait jamais être un luxe.

Tests et médicaments paludisme

Les médicaments ayant été reçus, les tests de dépistage ont débuté cette semaine dans les centres. Au centre de Bafia, sur les 25 enfants testés en deux jours, 13 ont été positifs et ont donc pu commencer leur traitement.

Bénévole : Théophile, professeur de mathématiques à Bafia

Théophile est professeur de mathématiques. Il y a trois ans un de ses élèves lui a parlé de la Serge Betsen Academy (SBA) et depuis, il vient au centre tous les weekends pour aider nos élèves :

“J’essaie de leur apporter un appoint dans leur problèmes, de leur faciliter la compréhension du cours et je mets mes connaissances à leur disposition.” Il ajoute : “J’ai choisi d’enseigner et j’aime aider les enfants du centre. Je prends beaucoup de plaisir à enseigner ici car les élèves sont accueillants et disponibles. Je viens au centre SBA Bafia parce que je m’y plais”.

Ce qu’il apprécie également : le respect mutuel (vertical et horizontal) entre les enfants de différents âges et les enseignants. Ici l’ambiance est conviviale et bon enfant.

Théophile

Bénévole : Henri, professeur de français au centre Eau Claire de Bangangté

Henri est professeur de français au Collège Saint Joseph de Bandjoun.

Tous les dimanches, il prend la route pour Bangangté pour aider les enfants de la Serge Betsen Academy (SBA) à combler leurs lacunes. Fier que le centre se trouve dans son département, il est heureux de pouvoir apporter sa pierre à l’édifice SBA.

Grâce à Henri et aux bénévoles, les valeurs du rugby sont transmises sur le terrain mais également en dehors. Ce sport, qu’il trouvait au départ :”un peu barbare” est pour lui un “vecteur de partage, d’esprit d’équipe et de travail ! C’est tout ce qu’il faut à nos étudiants pour réussir !”

Henri

Bénévole : Rosanne, cuisinière au centre Eau Claire de Bangangté

Rosanne est la cuisinière en chef du centre Eau Claire de Bangangté. Deux fois par semaine, elle cuisine 50 à 100 repas pour nos élèves studieux.

D’après Rosanne, les enfants : “aiment beaucoup le poisson avec le riz sauce arachide, mais aussi les macaronis et le plantain mûr avec les légumes sautés” ! Rosanne travaille dur et peut parfois avoir besoin de 5 heures pour régaler nos élèves qui, grâce à elle, récupère vite d’une longue journée de travail.

Rosanne est heureuse de travailler avec la Serge Betsen Academy (SBA), à l’épanouissement et à la bonne santé des élèves. Elle se donne tout ce mal pour que “les élèves décrochent leur baccalauréat ou leur BEPC”. Merci Rosanne !

 

Rosanne

Bénévole : M. Jacques, infirmier au centre Eau Claire de Bangangté

M. Jacques est l’infirmier du centre Eau Claire de Bangangté depuis mars 2018.

Les enfants et parfois même leurs parents viennent lui rendre visite les mercredis, samedis et dimanches. Pendant les vacances scolaires, il effectue des visites médicales pour tous les enfants (tension, poids, dents, déparasitage …). Il traite ainsi les problèmes de santé publique au Cameroun.

M. Jacques est heureux de faire partie de cette structure qui permet aux enfants de profiter d’un soutien scolaire et sanitaire ! “C’est une belle initiative pour la communauté de Bangangté”.

Jacques

Partenariat : La Wasps Legends Charitable Foundation a décidé de nous remettre une nouvelle donation !

Un immense merci à la Wasps Legends Charitable Foundation d’avoir choisi notre association comme bénéficiaire d’une donation de 2763 € (soit £2,500) lors de son rassemblement virtuel. Nous pouvons toujours compter sur la famille des Wasps, même pendant la crise liée au coronavirus !

C’est un honneur d’être soutenus par la communauté des Wasps aux côtés d’autres belles associations. Nous sommes fiers d’utiliser le rugby comme outil pour améliorer la vie des enfants camerounais ! Cette donation sera utilisée pour mener à bien notre campagne contre le paludisme, car nous n’avions jamais eu autant de cas de paludisme chez les enfants avant cette période de pandémie de Covid-19. Nous ne savons toujours pas si cette augmentation est due au fait que  davantage d’enfants et de familles en général viennent dans nos cliniques parce qu’ils font confiance à notre association et en particulier aux infirmiers ou, si c’est parce que les médicaments contre le paludisme manquent en raison de la fermeture des frontières, notamment avec l’Europe et les États-Unis.

Nous avons pour objectif de mettre en place cette campagne contre le paludisme dans nos 5 centres. Merci encore aux Wasps Legends pour leur générosité ! Pour ceux qui veulent en savoir plus sur les efforts incroyables déployés par les anciens Wasps, vous pouvez lire leur article ici.

Bénévole : Christelle, artiste intervenante au centre Jardin Eden

Christelle a deux casquettes : celle d’étudiante en droit et celle de peintre autodidacte. Quatre fois par semaine, quand elle ne travaille pas à son atelier, elle se rend à ses cours de droits. Pendant son temps libre, elle file au centre de Jardin Eden pour donner un coup de main à Nadège avec les enfants.
Christelle aide les enfants à développer leur créativité en les initiant au dessin, à la peinture et aux chants animés ! Elle leur apprend les bases : les couleurs primaires, les formes géométriques ; et leur demande de travailler avec leur imagination car “les enfants sont de fins créateurs”.
Elle travaille avec la Serge Betsen Academy (SBA) depuis 2013 et s’attache à véhiculer l’amour pour la culture camerounaise. Dans ses oeuvres, elle aime représenter des femmes rurales, des musiciens jouant du tambour, des griots (qui sont des personnes qui chantent en racontant une histoire ou un conte), des champs… Elle souhaite que les enfants des villes connaissent aussi les traditions de leurs ancêtres ! Et d’ailleurs, la création du potager de Jardin Eden et les cours autour de la germination des graines font partie de la même démarche !
Christelle souhaite remercier chaleureusement nos donateurs et mécènes : “On travaille dur avec les enfants pour rendre les donateurs fiers ! Chaque enfant et chaque responsable se surpassent pour devenir meilleur ! Un grand merci !”.