Bafia : Réunion de travail avec les mamans

Lors de sa présence au Cameroun, Odile a organisé une session de travail avec les mamans de notre centre de Bafia. Confrontées aux attitudes culturelles que ce soit les mariages précoces, donc des grossesses précoces, ou un long trajet entre la maison et l’école, certaines de nos mamans à Bafia préfèrent envoyer les garçons à l’école et garder leurs filles à la maison pour aider aux tâches ménagères. Constat qui avait besoin d’un temps de réflexion… avec une des mamans, chef de services au Ministère des Domaines et des Affaires Foncières qui a pu leur expliquer que « lorsque une femme acquiert un plus grand contrôle sur son revenu, elle peut plus facilement prendre des décisions importantes que ce soit pour la famille mais surtout pour ses enfants.» ….. une conclusion qui ne les a pas laissées insensibles !

Cameroun : Coopérative SBA COOP

Comme vous le savez tous, l’agriculture africaine est capable de stimuler la croissance, réduire la pauvreté et transformer des milliers de vies. Si les femmes du monde entier avaient le même accès que les hommes aux outils de production, elles augmenteraient leurs rendements et la production agricole et permettraient à de nombreux enfants de ne plus mourir de faim. Odile, notre CEO est allée plus loin dans ce constat. Lors de son passage en septembre elle a mis en place avec le Dr Elisabeth, notre présidente au Cameroun, une coopérative de femmes rurales, SBA COOP à Bangangté où le maïs et les haricots seront cultivés et un quart de la récolte sera restituée à la SBA.

Cameroun : Campagnes de prévention

Au vu du succès des campagnes de dépistages dans le village de Bangangté, nous avons décidé de réitérer pour 2017 nos campagnes d’information et de sensibilisation au centre de l’Eau Claire ( cancer du sein et de la prostate, rhumatologie, diabètes, maladies cardio-vasculaires).
Nous avons de plus en plus de patients au centre de l’Eau Claire et espérons en accueillir davantage dans  le nouveau centre. Notre but est d’atteindre 50 à 60 visites par mois dès l’ouverture du nouveau centre étant plus facile d’accès et plus grand. Nous sommes à 22 visites de malades par mois actuellement.

Cameroun : Fête Nationale et défilé

Le 20 mai est un jour de célébration au Cameroun.

C’est la fête nationale qui célèbre la naissance de la République unie du Cameroun et la fin du système fédéraliste. A cette occasion dans toutes les villes camerounaises, les écoles, les services publics défilent.

A Bangangté dans l’Ouest, les enfants du centre de la SBA, l’Eau Claire participent fièrement au défilé!

C’est aussi l’occasion d’un match de rugby.

Cameroun : Voyage Février 2016, photos et reportages Vox africa

A la fin du mois de janvier, Odile, Secrétaire Générale de l’association s’est rendue au Cameroun.

Un voyage plein d’émotion qu’elle a su rendre touchant auprès des personnalités de Bangangte lors de l’officialisation de la rénovation de l’école de Fatgo’o.

Grâce à la donation de la Fondation Sisley-d’Ornano, nous avons pu rénover la classe maternelle de l’école et creuser un puits. Ce dernier sera terminé fin avril. La visite d’Odile sur place a été l’occasion d’impliquer les élus locaux, les parents, de futurs partenaires et la télévision Vox Africa  lors de la cérémonie de fin de travaux.

Reportages de Vox Africa:

A partir de 15’51” : http://www.voxafrica.com/barao-afrika/video/?v=0_hu44rgcz

Ou encore ici http://www.voxafrica.com/info/video/0_pc82edzv/cameroun-le-succes-de-lassociation-serge-betsen-academy/

 

Odile a aussi profité de ce voyage pour signer la promesse d’achat d’un terrain non loin de cette école de Fatgo’o afin de relocaliser notre centre actuel Eau Claire en 2017.  Les démarches administratives suivent leur cours et l’acte de vente a été signé. Le  bornage devrait avoir lieu le 18 avril. Nous espérons commencer les travaux cet été. Nos rugbymen de la SBA nous aideront à débroussailler le terrain, ce qui leur permettra de gagner un peu d’argent.

 

Vous trouverez des photos de ce voyage via le lien ci-après :

https://goo.gl/photos/X5eW6d9P3iDGtkd29

Nos amis de la chaine TV Vox Africa ont également fait le déplacement, vous pouvez visionner leurs reportages ici :

A partir de 15’51” : http://www.voxafrica.com/barao-afrika/video/?v=0_hu44rgcz

ou encore ici http://www.voxafrica.com/info/video/0_pc82edzv/cameroun-le-succes-de-lassociation-serge-betsen-academy/

 

Lors de son voyage, Odile a rencontré plusieurs chefs d’entreprises de Yaoundé, français et camerounais afin de trouver un stage ou un travail  aux  jeunes de la SBA. La clinique de l’Université des Montagnes prendra Roselyne pour un stage hospitalier cet été et 8 CV ont été déposés dans une société de bâtiment pour nos « débrouillards » du centre SBA  d’Etoudi à Yaoundé.

 

Parmi les autres nouvelles sur place, Odile a signé un nouveau partenariat avec une association camerounaise qui existe déjà depuis de nombreuses années. Les enfants de la SBA Jardin Eden à Yaoundé partagent désormais les locaux de l’association Arbre à Musique. Son fondateur, camerounais d’origine,  aide les enfants à s’épanouir grâce à la musique.  Un programme très enrichissant et qui permet en sus des cours de musique d’aider certains d’entre eux à passer leur bac dans de bonnes conditions en ayant des cours de rattrapage et de soutien scolaire avec des professeurs du lycée de Yaoundé.  Pas de rugby dans ce centre mais de la musique et de la peinture avec notre artiste Christelle.

 

Odile s’est aussi rendue au centre de Bafia ou nous hébergeons de nouveaux enfants comme vous pouvez le voir sur le reportage de Vox Africa.  Si « La vie est un long fleuve tranquille » comme disent certains, la vie est quelques fois tout autre au centre de Bafia. La vie en Afrique vous ramène aussi à certaines réalités : la famine, la détresse,  le manque de fourniture, d’habits, les problèmes d’inceste, de maladies, de pénurie d’électricité… toutes ces choses que nous prenons pour argent comptant en occident et que nous ne pouvons ignorer à la SBA. Nous partageons 528 repas par mois au centre de Bafia, nous hébergeons 6 enfants, payons la formation couture de Jacky pour qu’elle puisse venir travailler au centre de la SBA dans 18 mois, nous payons le logement d’une  adolescente et de sa maman handicapée, en plus des frais de scolarité et médicaux de tous les enfants du centre. Cette réussite nous la devons à notre Présidente sur place le Docteur Ngamy et son responsable Jean Cyrille.

 

Odile ne  s’est pas rendue à Zoetele cette fois-ci mais a rencontré son responsable Abba. Un tournoi de rugby a été organisé en février, la SBA était à l’honneur. Le responsable du Rugby de la SBA Lionel s’y rendra en novembre pour faire le point sur l’activité rugbystique.

Vidéo : Les actions de la SBA

Retrouvez un reportage de Canal+, qui nous a suivi lors de notre dernier voyage au Cameroun en avril 2015!

Cliquez ici!!!

Donation : matériel de rugby

 

Merci à Tony Flay, notre ambassadeur SBA aux Etas-Unis pour les nouveaux casques, à Dan Sosso pour les 37 paires de crampons, qu’il a pu collecter auprès des joueurs de Washington DC et bien évidemment à Neville de HAE Group qui s’ocupe de l’acheminement de ces 3 boites vers le Cameroun. Les photos suivront.

Cameroun : Voyage Avril 2015

Le 18 avril 2015, Serge Betsen, Lionel Quenardel professeur d’EPS au Collège Diderot de Massy et bénévole et Jenna, chef de projet de la SBA, se sont rendus au Cameroun. Ils y sont restes une semaine et Jenna y a passé un mois et demi pour aider les responsables sur place. Voici leur carnet de voyage.

Voir les photos : https://plus.google.com/photos/100715791046075865421/albums/6143982809645301761?authkey=COO8–6wk4-wuwE

Le 18 avril 2015, Serge Betsen, Lionel Quenardel professeur d’EPS au Collège Diderot de Massy et bénévole et Jenna, chef de projet de la SBA, se sont rendus au Cameroun. Ils y sont restes une semaine et Jenna y a passé un mois et demi pour aider les responsables sur place.

Lors de notre arrivée au centre de l’Eau Claire, nous avons été accueillis par l’équipe de rugby de Bangangté, Djibril le responsable du centre et nous avons retrouvé Elisabeth, la présidente de l’association au Cameroun.

La surprise a été grande car nous avons eu droit au Haka local en Medumba, la langue locale, exécuté par les joueurs! L’originalité de ce Haka a son charme, même si cela ne fait pas aussi peur que celui des vrais All blacks!

Une équipe de Canal+ était présente afin de faire un reportage pour l’émission Talents d’Afrique sur les actions de la SBA à Bangangté. Cela nous a permis d’immortaliser la visite.

Avec l’aide de Lionel nous avons commencé les activités rugby. Le programme de la journée formation rugby a été conséquent. Nous avons commencé sur les thèmes de travail suivant, la sécurité du joueur (placement du dos et attitude – rapport loin/haut pour augmenter la sécurité) avec, au préalable, le nettoyage du terrain (jonché de cailloux et autres capsules) par les joueurs eux même. Ce fut l’occasion de travailler la montée du 1er rideau défensif. Puis une session de travail sur le plaquage.

A la fin de cette session, nous sommes revenus au centre pour assister à la traditionnelle cérémonie d’accueil et rencontrer les autres enfants de l’Eau Claire.

Les enfants ainsi que les parents nous ont fait de beaux discours, sketchs, poèmes et nous avons reçu beaucoup de cadeaux par les parents. Une fois de plus, j’ai été très ému par ce moment et de tous les remerciements que j’ai reçu de la part des enfants et des parents. Le clou du spectacle restera quand même le rap des joueurs de rugby.

Nous sommes retournés ensuite sur le terrain aux alentours de 16h avec au programme, le travail de soutien au porteur de balle (« dernier passeur, 1er soutien ») sur l’orientation des trajectoires de course, puis dans l’axe profond et dans la latéralité (situation de 3c.2+1)

Le travail en 2 sous-groupe d’une douzaine de joueurs a permis à l’entraineur, Serge, de s’impliquer d’avantage dans la prise en charge des joueurs.

En parallèle, une session d’initiation a été mise en place pour les enfants venus nombreux regarder les plus grands joués. Des exercices sur le mouvement général, sous forme de ‘touché-passé-contesté’ (Culture Rugby Mouvement Témoignages http://www.fndr.fr/ ) avec prise en compte des principes généraux mis en place en début d’après-midi. Et un travail sur la relance sur du jeu au pied, mouvement général (jeu réel), avec lancement de jeu au pied dans le 3ème rideau défensif – Prise en compte du rapport espace-temps pour l’utilisation du ballon et travail sur les trajectoires de course lors de ces relances.

A 18h30 l’orage et la tombée de la nuit terminent l’entrainement. Nous sommes revenus au centre pour faire le bilan de la journée. Lionel a donné des explications sur les objectifs, et leur compréhension. Des bases techniques et des situations concrètes ont donc pu être inculquées, même si la maitrise de certains principes d’actions requiert un travail nettement plus approfondi.

La journée s’est terminée par un échange de questions avec la remise du matériel et la prise de photos avec « Tonton Serge ». Je suis ravi de ce que j’ai vu et vraiment confiant pour la suite.

Pour notre seconde journée, nous quittons Bangangté pour nous rendre au centre de Bafia et rencontrer les enfants et les familles. Ce moment convivial avec un accueil en chanson, a été organisé par Jean-Cyrille, le responsable de ce centre.

Tout le monde ne pouvait pas être présent car nous y sommes arrivés un lundi. Certains enfants étaient encore en classe, d’autres en période d’examen et beaucoup de parents étaient en situation professionnelle. Encore une fois les témoignages des parents et des enfants m’ont énormément touché et bouleversé car ils correspondent tout simplement aux objectifs de la SBA, que ce lieu soit leur maison pour y retrouver tout ce qui leur manque dans leur quotidien.

Bertrand, un jeune adolescent hébergé au centre «  J’ai eu 10 de moyenne au premier trimestre, mais c’est inconcevable, je n’ai pas le droit d’avoir que 10 de moyenne, car avec ce que j’ai ici, ce dont je bénéficie ici au centre, je ne dois que progresser. »

Justin, hébergé au centre également « Merci Tonton Serge, merci aux membres de la SBA, merci à Papa (Jean-Cyrille), car ici c’est le paradis »

Jean-Cyrille nous avait préparé une présentation DVD du centre qu’il nous a commenté. Nous avons découvert une session sport le mercredi autour du football. Ainsi naturellement, il a été décidé d’introduire le rugby, grâce à des exercices « découverte » autour du ballon ovale.

L’objectif était aussi de visiter l’extension et de faire symboliquement l’inauguration de la salle Charlie, en hommage à ce jeune garçon, qui est décédé tragiquement dans un accident de vélo à l’âge de 20 ans. Pour honorer sa mémoire, et son amour pour le Cameroun et les valeurs du rugby, sa famille avait décidé de faire un don à la SBA.

Il a donc été décidé de poser la plaque « Charlie » dans la grande salle lorsque les travaux seront finis. La prise de décision a été collective, ce qui a donné lieu à un vote unanime par les enfants, les responsables et les parents. Je souhaitais que tout le monde soit impliqué dans ce choix, afin que les enfants s’approprient leur maison et continuent de l’entretenir et la préserver. Les projets étaient en cours de finalisation, la peinture était presque terminée sur l’extension du centre. Pour éviter les conflits et permettre aux enfants d’avoir un accès à l’eau potable facile, et leur éviter de parcourir des kilomètres à pied avec d’énormes bidons, un château d’eau avec une pompe permettant d’acheminer l’eau de la source à la cuve de la tour, sera mis en place sous peu à côté du centre.

Nous sommes donc repartis de Bafia pour la capitale avec de magnifiques souvenirs et de beaux projets pour améliorer la vie du centre.

Le lendemain nous partons pour Zoetele, dans le sud du Cameroun, en ayant invité un représentant de la fédération camerounaise de rugby en complète restructuration, en la personne du trésorier Mr Serge Enguene afin qu’il observe les actions sur le terrain. Nous retrouvons donc Abaa, le responsable de Zoétélé et Jean-Marc l’assistant jeune encadreur. A notre arrivée, nous nous sommes rendus au club afin de les rencontrer. Comme prévu dans les projets, la peinture du local avait été faite. Nous avons pu rencontrer au club les enfants et leur éducateur Jean-Marc. Nous avons effectué lors de cette rencontre, des échanges questions-réponses sur le jeu du rugby. Cela nous a permis de voir leur niveau de connaissance sur les aspects du rugby et de jeu grâce à des mises en situation. Il est clair qu’ils ont une connaissance de la pratique meilleure que l’analyse des postes et rôle du joueur…

Nous avons pu grâce à Abaa, rencontrer le sous-préfet qui nous a offert un dîner le soir de notre arrivée, et avec qui nous avons pu discuter d’introduire le rugby dans les cours de sport dispensés dans les lycées.

Le lendemain, nous avons fait une visite touristique de la rivière Ntem et en fin de matinée nous avons pu visiter le lycée Nkoumadjap où Lionel a présenté l’activité rugby aux 6ème de l’établissement à l’aide de panneaux de présentation réalisés par les élèves de 6ème de la section rugby du collège Diderot de Massy(91). Ces derniers ont schématisé les quatre règles fondamentales appelé le noyau central du règlement : 1- la marque 2- le hors-jeu 3- le droit des joueurs 4- le placage

Ceci a permis à beaucoup ne connaissant pas le rugby de pouvoir avoir une belle introduction de ce sport. Pour compléter la partie théorique, nous sommes allés sur le terrain en herbe, le seul, l’unique, où nous avons animé une séance d’initiation rugby qui s’est très bien passée. Suite à cette belle session, nous nous sommes rendus au centre de Zoétélé pour la séance qu’avait organisée Abaa avec ses joueurs en fin d’après-midi.

Nous avons pu faire un échauffement avec les 30 enfants présents, puis des jeux et finir par des petits matchs avec deux groupes identifiés, deux groupes de niveaux et surtout de catégorie d’âge. Par la suite nous avons partagé le pot de l’amitié et donné le matériel que nous avions amené pour les joueurs, grâce à de dons de partenaires.

Chacune des rencontres m’a permis de constater le fonctionnement de Abaa, mais aussi de rappeler aux joueurs et éducateurs pour entretenir leur motivation que la pratique du rugby est avant tout une passion et que s’il n’y a pas de régularité nous ne pourrons pas plus aider. En conclusion Abaa apparaît à mes yeux comme un passionné par son sport et il réalise beaucoup pour le rugby auprès de nos jeunes.

Nous n’avons malheureusement pas pu voir les jeunes d’Etoudi lors de leurs entrainements de par notre emploi du temps très serré. Suite au déménagement et à l’arrêt du centre Ekounou, l’activité rugby à Etoudi reprend faiblement. Nous avons pu parler à certains jeunes, pour entretenir leur motivation et les engager à recruter leurs amis pour que l’activité se pérennise. Jenna observera l’évolution des présences lors du mois de mai.

Le vendredi, nous sommes allés à la rencontre des enfants du centre de Jardin Eden, situé à Yaoundé. Nous avons vu les enfants, en présence de Nadège qui gère les activités et Christelle, notre artiste SBA, qui anime les activités peinture et bricolage, et de leur intervenant musique du vendredi.

Ils nous ont fait un spectacle musical de ce qu’ils apprennent tout le long de l’année, très apprécié par toutes les personnes présentes. Nous avions ce jour-là aussi une télévision locale Vision 4, qui a filmé les activités de la SBA dans le centre pour en faire un petit reportage.

Puis Nadège nous a présenté les actions du centre. Connaissant l’activité sport du mercredi, nous avons donc fait une initiation rugby près de la piscine du club France, là où se situe désormais le centre Jardin Eden. Un franc succès pour cette initiation  auprès des filles, car sur la quinzaine d’enfants présents, il n’y avait qu’un garçon.

Le bilan de ce voyage est très positif. Le rugby est désormais présent dans nos 5 centres, de l’initiation au perfectionnement pour les plus grands. Les projets lancés dans les mois précédents lors du voyage d’Odile, ou sur place par Elisabeth, sont en cours de finalisation. Nous souhaitons également développer les partenariats locaux au Cameroun. Et notre objectif désormais, est d’impliquer les parents dans l’activité de nos centres, afin qu’ils soient totalement conscients de ce dont leurs enfants bénéficient en venant au centre.

Jenna a passé la semaine suivant notre départ, au centre Jardin Eden. Elle a pu observer les activités et discuter avec chacun des intervenants. Le centre Jardin Eden propose les activités bricolage, musique, informatique, anglais tous les après-midi à une vingtaine d’élèves. Il existe un principe de mi-temps dans les écoles publiques au Cameroun ce qui ne permet pas aux enfants de venir au centre chaque semaine, seulement une sur deux. Nous cherchons à faire augmenter ce nombre, pour que plus d’enfants puissent bénéficier de toutes nos activités, en impliquant les parents et en les sensibilisant aux progrès de leurs enfants dans les activités.

Nous avons  poursuivi l’introduction Rugby grâce à Franck, également entraineur pour le centre d’Etoudi. Les enfants sont ravis et très impliqués.

De passage à Zoétélé, elle a assisté à un entraînement mis en place par Abaa, avec 20 jeunes. Elle a profité pour reparler de la procédure mise en place pour l’envoi des feuilles de présences et des séances d’entrainements, afin d’assurer un meilleur suivi des progrès effectués.

Jenna est revenue sur Bangangté pour observer le fonctionnement de l’Eau Claire. Avec Elisabeth, elles ont pu rencontrer les parents pour leur rappeler le fonctionnement du dispensaire et du centre. Nous avons beaucoup d’enfants chaque après-midi, et un seul instituteur ne permet pas d’avoir un soutien scolaire optimal, pour les différences de niveaux et d’âge. De leurs propres initiatives, ils se sont engagés à créer un registre des parents pour venir assister les instituteurs chaque jour d’ouverture du centre, afin de permettre un meilleur suivi pour chaque enfant. Elle a profité de son séjour pour aborder les sujets  de la vision de l’Europe et des occidentaux, car beaucoup de camerounais ont une vision erronée de ce qu’il se passe actuellement en Europe, mais aussi de l’immigration vers la capitale ou à l’étranger, qui n’est pas forcément la meilleure voie, alors qu’une université existe à quelques kilomètres de là. Elle a aussi mis l’accent sur la prévention grossesse, auprès des adolescents pour sensibiliser nos jeunes, qui ont tous des rêves d’avenir plus impressionnant les uns que les autres (Avocat, juge, médecin, ingénieur, infirmier(e), professeur etc..). Sur le plan rugby elle a pu de nouveau constater l’engagement des jeunes sur le terrain 2 fois par semaine, dont le dimanche dès 6h30. Notre venue a également été bénéfique pour l’engagement et la motivation des troupes. Le matériel de percussion donné par le Club de Massy a également été restauré, et est prêt à être utilisé lors des entrainements.

Lors de son retour à Bafia, quelques semaines plus tard, Jenna était chargée de faire avancer les projets, et d’introduire le rugby. Chose promise, chose due. La peinture du centre était finie, et il ne manquait que la pompe du château d’eau à poser pour que l’eau soit facile d’accès.

Elle a pu également passer des moments privilégiés avec tous les jeunes du centre de Bafia, et aborder les mêmes sujets qu’à Bangangté. Et en pleine période de révision pour les examens de fin d’année, grâce à ses études, elle a aidé certains jeunes, a révisé les maths et la physique en préparation de leur examen probatoire, du BAC ou de BEPC. Nous leur souhaitons bonne chance pour leurs examens !

Pour l’introduction au rugby, par petits groupes, elle a reproduit avec les adolescents de Bafia, les exercices qu’elle avait pu observer durant la première semaine. Toute la semaine fut un grand moment de partage avec tous ces jeunes très volontaires. Le rugby et donc mis en place à Bafia !

Les dimanches où Jenna était dans la capitale, elle a pu assister aux entrainements du centre d’Etoudi avec Franck. Le premier, il y avait 4 joueurs, après une grande discussion sur leur motivation et sur le fait que la SBA ne pourrait continuer avec ce centre si l’effectif restait le même,  à la fin du mois ils étaient 12. Nous avons l’espoir que l’activité rugby se pérennise dans ce quartier.

Nous avons également mis en place dans chaque centre une charte, en guise de symbole, signée par tous les enfants. 

Enfin le projet Abang est fini et acceuille déjà des élèves en formation, couture, informatique, métallurgie. La SBA avait aidé financièrement ce projet à quelques kilomètres de Yaoundé, afin de pouvoir y former certains jeunes intéressés par les formations proposées.»

Cameroun : Voyage Février 2015

BAFIA

Notre secrétaire générale, Odile, s’est rendue au Cameroun durant 15 jours au mois de février. Elle a pu constater l’avancement de nos projets, notamment l’agrandissement de notre centre de Bafia, qui est sur le point d’être finalisé.

Lire la suite

Bafia : les progrès des travaux d’agrandissement

Voici quelques nouvelles photos de l’avancement des travaux à BAFIA.

 

 

Avancement de la construction

     

Les professeurs