Cameroun : Voyage Avril 2015

Le 18 avril 2015, Serge Betsen, Lionel Quenardel professeur d’EPS au Collège Diderot de Massy et bénévole et Jenna, chef de projet de la SBA, se sont rendus au Cameroun. Ils y sont restes une semaine et Jenna y a passé un mois et demi pour aider les responsables sur place. Voici leur carnet de voyage.

Voir les photos : https://plus.google.com/photos/100715791046075865421/albums/6143982809645301761?authkey=COO8–6wk4-wuwE

Le 18 avril 2015, Serge Betsen, Lionel Quenardel professeur d’EPS au Collège Diderot de Massy et bénévole et Jenna, chef de projet de la SBA, se sont rendus au Cameroun. Ils y sont restes une semaine et Jenna y a passé un mois et demi pour aider les responsables sur place.

Lors de notre arrivée au centre de l’Eau Claire, nous avons été accueillis par l’équipe de rugby de Bangangté, Djibril le responsable du centre et nous avons retrouvé Elisabeth, la présidente de l’association au Cameroun.

La surprise a été grande car nous avons eu droit au Haka local en Medumba, la langue locale, exécuté par les joueurs! L’originalité de ce Haka a son charme, même si cela ne fait pas aussi peur que celui des vrais All blacks!

Une équipe de Canal+ était présente afin de faire un reportage pour l’émission Talents d’Afrique sur les actions de la SBA à Bangangté. Cela nous a permis d’immortaliser la visite.

Avec l’aide de Lionel nous avons commencé les activités rugby. Le programme de la journée formation rugby a été conséquent. Nous avons commencé sur les thèmes de travail suivant, la sécurité du joueur (placement du dos et attitude – rapport loin/haut pour augmenter la sécurité) avec, au préalable, le nettoyage du terrain (jonché de cailloux et autres capsules) par les joueurs eux même. Ce fut l’occasion de travailler la montée du 1er rideau défensif. Puis une session de travail sur le plaquage.

A la fin de cette session, nous sommes revenus au centre pour assister à la traditionnelle cérémonie d’accueil et rencontrer les autres enfants de l’Eau Claire.

Les enfants ainsi que les parents nous ont fait de beaux discours, sketchs, poèmes et nous avons reçu beaucoup de cadeaux par les parents. Une fois de plus, j’ai été très ému par ce moment et de tous les remerciements que j’ai reçu de la part des enfants et des parents. Le clou du spectacle restera quand même le rap des joueurs de rugby.

Nous sommes retournés ensuite sur le terrain aux alentours de 16h avec au programme, le travail de soutien au porteur de balle (« dernier passeur, 1er soutien ») sur l’orientation des trajectoires de course, puis dans l’axe profond et dans la latéralité (situation de 3c.2+1)

Le travail en 2 sous-groupe d’une douzaine de joueurs a permis à l’entraineur, Serge, de s’impliquer d’avantage dans la prise en charge des joueurs.

En parallèle, une session d’initiation a été mise en place pour les enfants venus nombreux regarder les plus grands joués. Des exercices sur le mouvement général, sous forme de ‘touché-passé-contesté’ (Culture Rugby Mouvement Témoignages http://www.fndr.fr/ ) avec prise en compte des principes généraux mis en place en début d’après-midi. Et un travail sur la relance sur du jeu au pied, mouvement général (jeu réel), avec lancement de jeu au pied dans le 3ème rideau défensif – Prise en compte du rapport espace-temps pour l’utilisation du ballon et travail sur les trajectoires de course lors de ces relances.

A 18h30 l’orage et la tombée de la nuit terminent l’entrainement. Nous sommes revenus au centre pour faire le bilan de la journée. Lionel a donné des explications sur les objectifs, et leur compréhension. Des bases techniques et des situations concrètes ont donc pu être inculquées, même si la maitrise de certains principes d’actions requiert un travail nettement plus approfondi.

La journée s’est terminée par un échange de questions avec la remise du matériel et la prise de photos avec « Tonton Serge ». Je suis ravi de ce que j’ai vu et vraiment confiant pour la suite.

Pour notre seconde journée, nous quittons Bangangté pour nous rendre au centre de Bafia et rencontrer les enfants et les familles. Ce moment convivial avec un accueil en chanson, a été organisé par Jean-Cyrille, le responsable de ce centre.

Tout le monde ne pouvait pas être présent car nous y sommes arrivés un lundi. Certains enfants étaient encore en classe, d’autres en période d’examen et beaucoup de parents étaient en situation professionnelle. Encore une fois les témoignages des parents et des enfants m’ont énormément touché et bouleversé car ils correspondent tout simplement aux objectifs de la SBA, que ce lieu soit leur maison pour y retrouver tout ce qui leur manque dans leur quotidien.

Bertrand, un jeune adolescent hébergé au centre «  J’ai eu 10 de moyenne au premier trimestre, mais c’est inconcevable, je n’ai pas le droit d’avoir que 10 de moyenne, car avec ce que j’ai ici, ce dont je bénéficie ici au centre, je ne dois que progresser. »

Justin, hébergé au centre également « Merci Tonton Serge, merci aux membres de la SBA, merci à Papa (Jean-Cyrille), car ici c’est le paradis »

Jean-Cyrille nous avait préparé une présentation DVD du centre qu’il nous a commenté. Nous avons découvert une session sport le mercredi autour du football. Ainsi naturellement, il a été décidé d’introduire le rugby, grâce à des exercices « découverte » autour du ballon ovale.

L’objectif était aussi de visiter l’extension et de faire symboliquement l’inauguration de la salle Charlie, en hommage à ce jeune garçon, qui est décédé tragiquement dans un accident de vélo à l’âge de 20 ans. Pour honorer sa mémoire, et son amour pour le Cameroun et les valeurs du rugby, sa famille avait décidé de faire un don à la SBA.

Il a donc été décidé de poser la plaque « Charlie » dans la grande salle lorsque les travaux seront finis. La prise de décision a été collective, ce qui a donné lieu à un vote unanime par les enfants, les responsables et les parents. Je souhaitais que tout le monde soit impliqué dans ce choix, afin que les enfants s’approprient leur maison et continuent de l’entretenir et la préserver. Les projets étaient en cours de finalisation, la peinture était presque terminée sur l’extension du centre. Pour éviter les conflits et permettre aux enfants d’avoir un accès à l’eau potable facile, et leur éviter de parcourir des kilomètres à pied avec d’énormes bidons, un château d’eau avec une pompe permettant d’acheminer l’eau de la source à la cuve de la tour, sera mis en place sous peu à côté du centre.

Nous sommes donc repartis de Bafia pour la capitale avec de magnifiques souvenirs et de beaux projets pour améliorer la vie du centre.

Le lendemain nous partons pour Zoetele, dans le sud du Cameroun, en ayant invité un représentant de la fédération camerounaise de rugby en complète restructuration, en la personne du trésorier Mr Serge Enguene afin qu’il observe les actions sur le terrain. Nous retrouvons donc Abaa, le responsable de Zoétélé et Jean-Marc l’assistant jeune encadreur. A notre arrivée, nous nous sommes rendus au club afin de les rencontrer. Comme prévu dans les projets, la peinture du local avait été faite. Nous avons pu rencontrer au club les enfants et leur éducateur Jean-Marc. Nous avons effectué lors de cette rencontre, des échanges questions-réponses sur le jeu du rugby. Cela nous a permis de voir leur niveau de connaissance sur les aspects du rugby et de jeu grâce à des mises en situation. Il est clair qu’ils ont une connaissance de la pratique meilleure que l’analyse des postes et rôle du joueur…

Nous avons pu grâce à Abaa, rencontrer le sous-préfet qui nous a offert un dîner le soir de notre arrivée, et avec qui nous avons pu discuter d’introduire le rugby dans les cours de sport dispensés dans les lycées.

Le lendemain, nous avons fait une visite touristique de la rivière Ntem et en fin de matinée nous avons pu visiter le lycée Nkoumadjap où Lionel a présenté l’activité rugby aux 6ème de l’établissement à l’aide de panneaux de présentation réalisés par les élèves de 6ème de la section rugby du collège Diderot de Massy(91). Ces derniers ont schématisé les quatre règles fondamentales appelé le noyau central du règlement : 1- la marque 2- le hors-jeu 3- le droit des joueurs 4- le placage

Ceci a permis à beaucoup ne connaissant pas le rugby de pouvoir avoir une belle introduction de ce sport. Pour compléter la partie théorique, nous sommes allés sur le terrain en herbe, le seul, l’unique, où nous avons animé une séance d’initiation rugby qui s’est très bien passée. Suite à cette belle session, nous nous sommes rendus au centre de Zoétélé pour la séance qu’avait organisée Abaa avec ses joueurs en fin d’après-midi.

Nous avons pu faire un échauffement avec les 30 enfants présents, puis des jeux et finir par des petits matchs avec deux groupes identifiés, deux groupes de niveaux et surtout de catégorie d’âge. Par la suite nous avons partagé le pot de l’amitié et donné le matériel que nous avions amené pour les joueurs, grâce à de dons de partenaires.

Chacune des rencontres m’a permis de constater le fonctionnement de Abaa, mais aussi de rappeler aux joueurs et éducateurs pour entretenir leur motivation que la pratique du rugby est avant tout une passion et que s’il n’y a pas de régularité nous ne pourrons pas plus aider. En conclusion Abaa apparaît à mes yeux comme un passionné par son sport et il réalise beaucoup pour le rugby auprès de nos jeunes.

Nous n’avons malheureusement pas pu voir les jeunes d’Etoudi lors de leurs entrainements de par notre emploi du temps très serré. Suite au déménagement et à l’arrêt du centre Ekounou, l’activité rugby à Etoudi reprend faiblement. Nous avons pu parler à certains jeunes, pour entretenir leur motivation et les engager à recruter leurs amis pour que l’activité se pérennise. Jenna observera l’évolution des présences lors du mois de mai.

Le vendredi, nous sommes allés à la rencontre des enfants du centre de Jardin Eden, situé à Yaoundé. Nous avons vu les enfants, en présence de Nadège qui gère les activités et Christelle, notre artiste SBA, qui anime les activités peinture et bricolage, et de leur intervenant musique du vendredi.

Ils nous ont fait un spectacle musical de ce qu’ils apprennent tout le long de l’année, très apprécié par toutes les personnes présentes. Nous avions ce jour-là aussi une télévision locale Vision 4, qui a filmé les activités de la SBA dans le centre pour en faire un petit reportage.

Puis Nadège nous a présenté les actions du centre. Connaissant l’activité sport du mercredi, nous avons donc fait une initiation rugby près de la piscine du club France, là où se situe désormais le centre Jardin Eden. Un franc succès pour cette initiation  auprès des filles, car sur la quinzaine d’enfants présents, il n’y avait qu’un garçon.

Le bilan de ce voyage est très positif. Le rugby est désormais présent dans nos 5 centres, de l’initiation au perfectionnement pour les plus grands. Les projets lancés dans les mois précédents lors du voyage d’Odile, ou sur place par Elisabeth, sont en cours de finalisation. Nous souhaitons également développer les partenariats locaux au Cameroun. Et notre objectif désormais, est d’impliquer les parents dans l’activité de nos centres, afin qu’ils soient totalement conscients de ce dont leurs enfants bénéficient en venant au centre.

Jenna a passé la semaine suivant notre départ, au centre Jardin Eden. Elle a pu observer les activités et discuter avec chacun des intervenants. Le centre Jardin Eden propose les activités bricolage, musique, informatique, anglais tous les après-midi à une vingtaine d’élèves. Il existe un principe de mi-temps dans les écoles publiques au Cameroun ce qui ne permet pas aux enfants de venir au centre chaque semaine, seulement une sur deux. Nous cherchons à faire augmenter ce nombre, pour que plus d’enfants puissent bénéficier de toutes nos activités, en impliquant les parents et en les sensibilisant aux progrès de leurs enfants dans les activités.

Nous avons  poursuivi l’introduction Rugby grâce à Franck, également entraineur pour le centre d’Etoudi. Les enfants sont ravis et très impliqués.

De passage à Zoétélé, elle a assisté à un entraînement mis en place par Abaa, avec 20 jeunes. Elle a profité pour reparler de la procédure mise en place pour l’envoi des feuilles de présences et des séances d’entrainements, afin d’assurer un meilleur suivi des progrès effectués.

Jenna est revenue sur Bangangté pour observer le fonctionnement de l’Eau Claire. Avec Elisabeth, elles ont pu rencontrer les parents pour leur rappeler le fonctionnement du dispensaire et du centre. Nous avons beaucoup d’enfants chaque après-midi, et un seul instituteur ne permet pas d’avoir un soutien scolaire optimal, pour les différences de niveaux et d’âge. De leurs propres initiatives, ils se sont engagés à créer un registre des parents pour venir assister les instituteurs chaque jour d’ouverture du centre, afin de permettre un meilleur suivi pour chaque enfant. Elle a profité de son séjour pour aborder les sujets  de la vision de l’Europe et des occidentaux, car beaucoup de camerounais ont une vision erronée de ce qu’il se passe actuellement en Europe, mais aussi de l’immigration vers la capitale ou à l’étranger, qui n’est pas forcément la meilleure voie, alors qu’une université existe à quelques kilomètres de là. Elle a aussi mis l’accent sur la prévention grossesse, auprès des adolescents pour sensibiliser nos jeunes, qui ont tous des rêves d’avenir plus impressionnant les uns que les autres (Avocat, juge, médecin, ingénieur, infirmier(e), professeur etc..). Sur le plan rugby elle a pu de nouveau constater l’engagement des jeunes sur le terrain 2 fois par semaine, dont le dimanche dès 6h30. Notre venue a également été bénéfique pour l’engagement et la motivation des troupes. Le matériel de percussion donné par le Club de Massy a également été restauré, et est prêt à être utilisé lors des entrainements.

Lors de son retour à Bafia, quelques semaines plus tard, Jenna était chargée de faire avancer les projets, et d’introduire le rugby. Chose promise, chose due. La peinture du centre était finie, et il ne manquait que la pompe du château d’eau à poser pour que l’eau soit facile d’accès.

Elle a pu également passer des moments privilégiés avec tous les jeunes du centre de Bafia, et aborder les mêmes sujets qu’à Bangangté. Et en pleine période de révision pour les examens de fin d’année, grâce à ses études, elle a aidé certains jeunes, a révisé les maths et la physique en préparation de leur examen probatoire, du BAC ou de BEPC. Nous leur souhaitons bonne chance pour leurs examens !

Pour l’introduction au rugby, par petits groupes, elle a reproduit avec les adolescents de Bafia, les exercices qu’elle avait pu observer durant la première semaine. Toute la semaine fut un grand moment de partage avec tous ces jeunes très volontaires. Le rugby et donc mis en place à Bafia !

Les dimanches où Jenna était dans la capitale, elle a pu assister aux entrainements du centre d’Etoudi avec Franck. Le premier, il y avait 4 joueurs, après une grande discussion sur leur motivation et sur le fait que la SBA ne pourrait continuer avec ce centre si l’effectif restait le même,  à la fin du mois ils étaient 12. Nous avons l’espoir que l’activité rugby se pérennise dans ce quartier.

Nous avons également mis en place dans chaque centre une charte, en guise de symbole, signée par tous les enfants. 

Enfin le projet Abang est fini et acceuille déjà des élèves en formation, couture, informatique, métallurgie. La SBA avait aidé financièrement ce projet à quelques kilomètres de Yaoundé, afin de pouvoir y former certains jeunes intéressés par les formations proposées.»

Cameroun : Voyage Février 2015

BAFIA

Notre secrétaire générale, Odile, s’est rendue au Cameroun durant 15 jours au mois de février. Elle a pu constater l’avancement de nos projets, notamment l’agrandissement de notre centre de Bafia, qui est sur le point d’être finalisé.

Lire la suite

Bafia : les progrès des travaux d’agrandissement

Voici quelques nouvelles photos de l’avancement des travaux à BAFIA.

 

 

Avancement de la construction

     

Les professeurs

  

Bafia : un an après l’ouverture du centre

C’était le projet phare de l’année 2014, dixième anniversaire de la SERGE BETSEN ACADEMY.

Les photos ont été prises le 26 octobre dernier, de nouvelles actualités arriveront sous peu.

 

 

C’était le projet phare de l’année 2014, dixième anniversaire de la SERGE BETSEN ACADEMY. Les photos ont été prises le 26 octobre dernier, de nouvelles actualités arriveront sous peu.

Ainsi, à l’heure actuelle, l’ecrépissage et le solivage sont totalement achevés.

Témoignage de Jean-Cyrille, un des responsables du centre Abraham & Sarah :

“A propos de solivage, je dois vous communiquer la joie qui est la mienne car ce travail a été exécuté par deux de nos enfants qui font “Terminale Menuiserie-Ebénisterie” : BETSEN  André et BEREM à BESSONG  Bertrand. Face à mon refus d’intercéder auprès de l’entrepreneur afin qu’il leur donne une part du marché concernant tout ce qui touche au bois, ils ont eux-mêmes bataillé et obtenu le lot solivage, un petit marché de 350.000FCFA.Grande a été ma surprise quand, à la fin des travaux, l’entrepreneur est venu me dire que ces enfants ont fait montre d’un professionnalisme qui l’a désorienté et qu’il regrettait de ne leur avoir pas fait confiance plus que ça, vu la qualité et la solidité de leur travail. Sortant de la bouche de cet homme que je sais assez pointilleux, je dois vous dire qu’il y a là matière à s’enorgueillir.”

 

 

 

 

Cameroun : La SBA soutient l’association APAJ en participant à la construction d’un puits

Voici quelques photos du projet à Abang pour lequel la SBA a contribué au financement.

Il s’agit ici de l’inauguration du nouveau puits.

 

 

 

 

 

Donation : Merci au Groupe ARNO

Un don matériel qui représente beaucoup et qui fait la différence pour ces enfants.

 

Un très grand MERCI au groupe ARNO, entreprise camerounaise, qui a eu l’immense générosité de fournir plus de 600 cahiers, des centaines de stylos, craies, ardoises, protège-cahiers et boîtes académique (contenant compas, règle, équerre etc) pour la rentrée scolaire 2012.

C’est un grand soulagement pour les enfants et familles pour qui la rentrée scolaire est toujours le moment le plus difficile à affronter.

Un don matériel qui fait la différence pour ces enfants.

MERCI

Vidéo : 10 ans de la SBA

Pour visionner la vidéo du Festirugby

Lire la vidéo :Ici

 

Bangangté : Réparation du puits grâce à ALBOAN

Grâce à une subvention financière de l’association ALBOAN (https://www.facebook.com/alboan.btz), le centre de BANGANGTE a pu réparer son puits. D’autres projets sont à l’étude.

L’occasion aussi de remettre aux rugbymens les maillots utilisés lors des 10 ans à Bayonne.

 

 

Bangangté : remise de dons rentrée 2014

Un grand merci au groupe Arnopoulos pour la donation de fournitures scolaires, ainsi qu’à tous les autres donateurs pour le matériel de rugby, vetements etc…

          

Bangangté : Défilé et match de rugby

Lors de la fête nationale, le centre de Bangangté participe au défilé en mettant la SBA en avant